Présentation FTBAD

Crée en 2006 avec une cinquantaine d’adhérents et 3 clubs la première année. Ce nombre a considérablement augmenté au fil des ans pour arriver aujourd’hui à 751 licenciés (dont 400 scolaires) pour la saison 2019/2020. Il y a aujourd’hui 4 clubs sur Tahiti: Papara, Papeete, Punaauia et Taravao, et une section badminton à l’AS Vénus à Mahina. La FTBad compte également un club à Moorea et un à Huahine, ce qui fait un total de 6 clubs.

Depuis le premier tournoi international en 2009, 4 autres grand évènements ont été organisés. Le dernier datant de 2016 a regroupé près de 80 joueurs de 25 nations différentes qui sont venus s’affronter pour chercher de points afin de se qualifier pour les Jeux Olympiques de Rio.

Au delà du nombre de licenciés, le niveau de jeu a considérablement augmenté et Tahiti brille régulièrement en Oceanie lors des compétitions continentales avec plusieurs médailles décrochées:

2013: Oceanias Juniors par Equipe: Médaille de bronze
2013: Oceanias Juniors Individuel: 2 médailles d’argent
2016: Oceanias Seniors par Equipe: Médaille de bronze
2016: Oceanias Seniors Individuel: 2 médailles d’argent
2017: Oceanias Juniors par Equipe: Médaille de bronze
2018: Oceania Senior par Equipe Homme: Médaille de Bronze
2018: Oceanias Seniors Individuel: 1 médaille d’argent
2019: Oceanias Juniors par Equipe: Médaille d’argent
2019: Oceanias Seniors Individuel: 1 médaille d’argent
2019: Jeux du Pacifique par équipe: Médaille de Bronze
2019: Jeux du Pacifique Individuel: 3 or, 2 argent et 2 bronze
2020: Oceanias par Equipe Homme: Médaille de bronze

Certains joueurs ayant débuté leur carrière au fenua ont ensuite rejoint la métropole et continuent de briller et de donner du crédit au badminton Polynésien: Margot Lambert, et Léo Rossi font parti de l’équipe de France depuis plusieurs années années et ont de nombreux titres à leur actif. Rémi Rossi évolue au plus au niveau français depuis plusieurs saison et est le badiste représentant la Polynésie le plus titré à l’international, et également Chloé Segrestan qui est actuellement en pôle espoir en métropole.

La FTBad travaille en étroite collaboration avec la BWF et Badminton Oceania pour le développement du badminton en Polynésie avec l’implémentation du Shuttle Time, programme adapté pour le milieu scolaire.

Depuis 2016 la FTBad compte son premier salarié qui a le rôle de cadre technique.

Bureau FTBAD

Président: Michaël ALEZRAH
Vice présidente: Ingrid ATENI
Vice président: Rauhiri GOGUENHEIM
Trésorière: Karine DESFOUR
Trésorier adjoint: Manuarii LY
Secrétaire: Frédéric PLOTEAU
Secrétaire adjointe: Lise DEANE
Cadre Technique: Léo CUCUEL

Présentation des membres

Image 1

Cadre technique
Léo Cucuel

J'ai découvert le bad au collège. Après avoir pratiqué différents sports, c'est en arrivant à l'UPF à Tahiti à 20 ans que je m'y suis vraiment mit à fond. La bonne ambiance et la dynamique de l'époque m'ont donné envie de m'investir en tant que bénévole au sein du BUCPF, puis de la fédé, puis président de club, entraineur, pour finalement travailler pour la fédé à temps plein en tant que cadre technique depuis 2016. J'aime ce sport car il demande des qualités techniques, physiques, et tactiques. On peut s'amuser peu importe son niveau, et la variété des déplacements et des trajectoires de frappe est incroyable.

Image 1

Vice présidente
Ingrid Ateni

J’ai découvert le badminton à l’âge de 20 ans en centre de rééducation fonctionnelle suite à une opération du genou et j’ai gagné mon premier tournoi en fauteuil roulant. Depuis, je n’ai jamais arrêté ce sport si passionnant (25 ans quoi ! La vieille !!!) Un sport physique, stratégique et tactique mais aussi tellement ludique. C’est un véritable plaisir de transmettre ma passion aux jeunes et de les voir progresser tout en s’amusant ...

Image 1

Trésorier adjoint
Manuarii Ly

J’ai commencé le bad grâce à l’option UECG sport à l’unif pendant ma Licence d’Anglais avec un certain Léo Cucuel – il nous mettait déjà tous la pâté ! Je cherchais à me dépenser avant tout. Le terrain peut, effectivement, être grand lorsqu’on doit se déplacer dans tous les sens. J’ai adoré l’aspect physique du sport. J’ai poursuivi le bad en option à l’unif […] Après avoir obtenu mon master à Lille et de retour sur le Fenua en 2012, je me suis inscrit au club du BUCPF. Le niveau était tout autre ! Je me suis rapidement rendu compte que courir partout ne suffisait pas. J’ai intégré les entraînements de la sélection de Tahiti peu de temps après. Au fil des entraînements et des conseils donnés par nos cadres et entraîneurs Léo et Rau, j’ai pu développer des gestes et des stratégies à adopter pour améliorer mon jeu si bien que j’ai participé aux Océanias à Ballarat en Australie. J’en garde un souvenir impérissable et de porter les couleurs de Tahiti, de représenter le Fenua a été magique à bien des égards. C’est un mélange d’humilité et de fierté chaque fois que j’ai l’occasion de le faire. Après les Jeux du Pacifique de 2019, j’ai intégré l’équipe de la Fédération grâce à son président Mike. La vision que j’avais du bad a pu s’élargir. De la vision de simple joueur, compétiteur, j’ai l’aspect organisationnel et structurel en plus. C’est une organisation à part entière avec des acteurs bénévoles pour la plupart, des personnes qui sont hyper impliquées qui ne lésinent pas sur leur temps et leur énergie pour mener à bien des projets pour l’avenir du bad en Polynésie. L’expérience est enrichissante. Je suis heureux d’apporter ma petite pierre à l’édifice pour que le bad rayonne en Polynésie et que ses membres puissent se sentir comme je m’y sens : bien !